Edito

Chers amis,

Je tenais d’abord à remercier chaleureusement nos sociétaires d’avoir été si réactifs pour renouveler leur adhésion en ce début d’année, marquant par cette fidélité leur soutien au Vieux Montmartre et à ses actions.

Malgré les difficultés liées à la baisse significative de la fréquentation touristique qui touche particulièrement Montmartre, nous devons poursuivre nos efforts. Les collections de notre société sont de plus en plus demandées et leur visibilité aide à élargir la renommée du musée. Pour les mois à venir nous retrouverons des aspects variés de nos collections sur de nombreuses cimaises : à la maison du Docteur Gachet, à Auvers-sur-Oise, du 25 mars au 25 juin, les visiteurs pourront découvrir les Eclectiques.

De juin à juillet, nous participerons à l’exposition Les Nuits Parisiennes à l’hôtel de Ville de Paris, et nous serons aussi présents à travers plusieurs très belles pièces au “French May” à l’Université de Hong Kong du 25 mai au 27 juillet pour la grande exposition sur Paris, toits Emois. À l’international encore, nous participerons aux célébrations du centenaire du Musée et Mémorial Fédéral de la Première Guerre Mondiale aux Etats-Unis, à Kansas City, avec 34 dessins et rédactions d’enfants racontant l’arrivée des soldats américains en France en 1917. Ces dessins issus de nos collections seront exposés sous le thème French School Children welcome their american Ally du 21 Mars au 15 octobre 2017.

Enfin, à partir du 11 avril prochain, vous pourrez découvrir au musée de Montmartre l’exposition évènement Montmartre, décor de cinéma, pour laquelle Isabelle Ducatez, notre directrice, est co-commissaire. Nous aurons l’occasion d’y revenir plus longuement, ainsi que sur la réhabilitation de la Cité des arts, appelée à redevenir un joyau montmartrois.

En attendant, ne manquez pas d’offrir à vos proches des exemplaires du numéro spécial de notre Bulletin Montmartre, notre Histoire - 130 ans du Vieux Montmartre, en vente à l’accueil du musée, qui raconte la belle histoire, richement illustrée de notre société.

Jean-Manuel Gabert, président


jeudi 6 avril à 19 Heures

“Moi je vis la vie à côté” Charles Cros

Soirée-conférence de Christophe Arnaud

Inventeur et poète, Charles Cros, génie protéiforme, s’inscrit dans l’effervescence culturelle de la vie montmartroise de la seconde moitié du XIXe siècle. Incompris, à l’étroit dans une société bourgeoise mercantile, pas assez sérieux pour être considéré comme poète, trop artiste pour être accepté comme scientifique, indigné, désenchanté, il choisit l’exil et la bohème.

De toutes les-avants-gardes, il découvre le phonographe, la photographie des couleurs, explore de nouveaux champs poétiques en compagnie d’Arthur Rimbaud, invente le rire grinçant à travers les monologues dits par Coquelin Cadet…

Du Quartier Latin au salon de Nina de Villard, des Zutistes au Chat Noir, de la Terre à Vénus, c’est à travers son portrait et son oeuvre que Christophe Arnaud, historien et graphiste, vous fera découvrir la modernité de ce visionnaire lors d’une soirée placée sous le signe de l’étonnement.

Salle Paroissiale de l’église Saint-Pierre de Montmartre 2 rue du Mont-Cenis, Paris 18e
 
Sur réservation au Vieux Montmartre, par téléphone ou par mail
• 6 € pour les adhérents
• 12 € pour le public extérieur




jeudi 27 avril à 14 Heures

Montmartre de l’Antiquité à nos jours

Visite guidée par Madame Mazure, conférencière de l’Association Art-Histoire

Mont des martyrs ? Mont du Dieu Mars ? La colline entre dans l’histoire quand Grégoire de Tours au VIe siècle relate le supplice des martyrs Denis, Rustique et Eleuthère vers 270.

Au XIIe siècle, la ferveur de Louis VI le Gros et de la Reine Adélaïde permet la fondation d’une abbaye de Bénédictines dont subsiste l’église Saint Pierre de Montmartre consacrée en 1147 par le pape Eugène III.

Cette abbaye “d’en haut” fort endommagée par un incendie en 1559 est peu à peu délaissée pour une nouvelle “abbaye d’en bas” construite près du Sanctum Martyrium. Elle devient bien national à la Révolution, et la dernière Abbesse Marie-Louise de Montmorency-Laval gravira les marches de l’échafaud 3 jours avant la chute de Robespierre.

Le Mur des Fermiers Généraux venait de couper la Butte en deux et en 1860 le Village de Montmartre sera annexé à Paris.

Entre-temps étaient apparus en bas de la butte les premiers cabarets et guinguettes dont la grande Pinte de Ramponneau. Au XIXe siècle, artistes et lorettes occupent les pentes qui se construisent ; en fin de siècle, Montmartre prend l’aspect que nous lui connaissons.

Rendez-vous rue Saint-Eleuthère en haut du funiculaire à 14h00 (métro Anvers), Paris 18e
 
Sur réservation au Vieux Montmartre, par téléphone ou par mail
• 25 personnes maximum
• Gratuit pour tous



mercredi 3 mai à 19 Heures

La culture russe au XIXe siècle
Littérature, Musique, Peinture

Conférence d’Anne Lefol

En comparaison avec la France, la Russie, le plus grand pays du monde, vivait depuis Pierre le Grand à l’heure européenne. Bien que les maîtres à penser fussent français, allemands et quelquefois italiens, la littérature russe avec Pouchkine, mais aussi la musique et la peinture russe ont connu un essor incomparable au XIXe siècle qui leur a permis de rivaliser avec l’Europe occidentale.

Les richesses culturelles de la Russie sont immenses mais sont restées méconnues pendant des décennies. Il est maintenant temps de les découvrir et de les apprécier.

Musée de Montmartre, salle Poulbot, 12 rue Cortot, Paris 18e
 
Sur réservation au Vieux Montmartre, par téléphone ou par mail
• 6€ pour les adhérents
• 12€ pour le public extérieur



mardi 16 mai à 19 Heures

La Société nouvelle de peintres et de sculpteurs

Conférence de Framboise Pontus

Framboise Pontus spécialiste de la Société nouvelle de Peintres et de sculpteurs nous présentera et nous fera découvrir cette association qui date de 1900.

Retrouvons nous dans le Paris de la Belle Epoque avec le critique d’art et poète Gabriel Mourey pour découvrir cette société nouvelle créée par lui en 1900. Pendant quinze ans, elle réunit des artistes qui deviendront célèbres et qui sont amis de longue date. Ils se retrouvent à la Galerie Petit, lieu incontournable pour exposer leurs oeuvres. Cette société nouvelle a bénéficié en son temps du soutien de l’Etat mais elle est aujourd’hui inconnue.

Qui allons-nous retrouver dont le nom sonne à nos oreilles ?

Pour la peinture : Blanche, Le Sidaner, Martin Claus, La Gandara Pour la sculpture : Rodin, Bourdelle, Maillol, Desbois, les Schnegg, Dejean, Poupelet et Despiau.

Dans cette assemblée d’une cinquantaine de membres, certains restent inconnus ou ont disparu…Rodin, Bourdelle, Maillol eux sont au faîte de la célébrité encore aujourd’hui.

Il est toujours positif d’approfondir ses connaissances. Pourquoi ignorer les artistes moins connus ?

Si certains ont acquis une certaine renommée, cela ne retire rien au talent des artistes oubliés ou moins connus. En 1906, Rodin préside cette association et y fait entrer ses jeunes praticiens aux idées plus sobres que celles du Maître.

Quelle est la cohérence de tous ces styles réunis ensemble ? Une certaine forme d’intimisme.

Musée de Montmartre, salle Poulbot, 12 rue Cortot, Paris 18e
 
Sur réservation au Vieux Montmartre, par téléphone ou par mail
• 6 € pour les adhérents
• 12 € pour le public extérieur



lundi 12 juin à 18h30

Tout en chansons

Spectacle musical dans les jardins du musée de Montmartre R
écital de Mathieu Sempéré, ténor

Ténor et chef de choeur, Premier Prix de Chant au Conservatoire de Paris et titulaire d’une maîtrise de musicologie à la Sorbonne, Mathieu Sempéré se produit comme chanteur classique soliste, et on ne compte plus les rôles aussi bien d’opéra que d’opérette qu’il interprète. De la Traviata de Verdi à Carmen de Bizet, en passant par Mozart et Offenbach.

Plus récemment, après s’être essayé avec un grand succès au répertoire de Francis Lopez écrit pour Luis Mariano, pour lequel sa voix brillante et agile semble particulièrement convenir, il est choisi par la famille et les ayants-droits en 2014 pour être le représentant officiel des 100 ans de Luis Mariano. Ce qui le conduit à une tournée de plus de 45 Zenith, en hommage au chanteur ainsi qu’un disque paru chez Sony.

Depuis 2011 il est le ténor du groupe Les Stentors avec lequel il interprète des succès de la chanson française. Après 3 albums récompensés par de nombreux disques d’or, il parcourt la France pour chanter devant un public de plus en plus enthousiaste.

Avec son groupe ou en solo, sa voix lyrique se met au service de la chanson française aussi bien que de l’opéra ou de ses propres compositions. Il propose au public des concerts mélangeant les styles et s’associe bien volontiers à d’autres grands artistes.

En 2017 sort son album solo dédié à la chanson française des grands poètes, avant les Yéyé, dans lequel il réinterprète les succès de Patachou, Colette Renard, Jacqueline François, Brel, Brassens, Reggiani, Piaf, Bécaud, Gainsbourg...

Pour ce récital dans les jardins du musée de Montmartre, Mathieu Sempéré est accompagné d’un accordéoniste Aurélien Noël et nous interprètera des chansons de Piaf, Brel, Brassens, Bécaud, Reggiani, Trenet, Gainsbourg et d’autres.

Musée de Montmartre, dans les jardins, 12 rue Cortot, Paris 18e
 
Sur réservation au Vieux Montmartre, par téléphone ou par mail
• 10 € pour les adhérents
• 16 € pour le public extérieur
• Date limite de réservation et de règlement par chèque : 31 mai 2017



 

Le programme en cours
en pdf :

 

Voir les programmes précédents :

Janv à mars 2017

Sept à déc 2016

Avril à juin 2016

Janv à mars 2016

Sept à déc 2015

Avril à juin 2015

Janv à mars 2015

Octobre à déc 2014

Avril à juin 2014

Janv à mars 2014

Oct à déc 2013

Avril à juin 2013

Janv à mars 2013

Oct à déc 2012

Avril à juin 2012

Janv à mars 2012

Oct à déc. 2011


Télécharger les programmes précédents en pdf :

Janv à mars 2017

Sept à déc 2016

Avril à juin 2016

Janv à mars 2016

Sept à déc 2015

Avril à juin 2015

Janv à mars 2015

Octobre à déc 2014

Avril à juin 2014

Janv à mars 2014

Oct à Déc 2013

Avril à juin 2013

Janv à mars 2013

Oct à Déc 2012

Avril à Juin 2012

Janv. à Mars 2012

Oct. à Déc. 2011

Mai à Sept. 2011

Fév. à Mai 2011

 

Pour la bonne organisation du centre culturel, il serait souhaitable de nous prévenir à l'avance de l'annulation de votre réservation. En cas d'absence, les montants ne seront pas remboursés. Les chèques globaux ne sont plus acceptés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  Société d’Histoire et d’Archéologie des IX° et XVIII° arrondissements de Paris « Le Vieux Montmartre »                                                             Mentions légales & Crédits