Edito

Chers amis,

Les rencontres du centre culturel du Vieux Montmartre, que vous propose Michèle Trante, sont une formidable opportunité pour les amoureux d’art et de culture de se retrouver autour de thèmes variés et toujours passionnants − à Montmartre et ailleurs. Ce nouveau programme en apporte encore la preuve :
il vous propose de belles découvertes autour de conférenciers, comédiens et artistes talentueux. Vous voyagerez par la grâce des mots dans l’Italie de Chateaubriand, vous visiterez physiquement cette fois le splendide hôtel de Beauvais restauré ou le quartier de la Nouvelle-France, à l’harmonie préservée…

Vous savourerez “l’âme du vin et le goût des mots” lors d’une dégustation du nectar de “notre” jolie vigne, et vous constaterez que le cru le plus généreux de France (que dis-je, du monde) se marie harmonieusement avec les mots des poètes !

Cette année, pour la première fois, la fondation Mac Orlan remettra son prix dans les jardins du musée, où se tiendra aussi un peu plus tard Mots en fête sur un air d’accordéon, un spectacle littéraire et musical dont le thème aurait séduit le poète romancier du Quai des Brumes.

Ne manquez pas ces moments privilégiés et parlez-en à vos amis : ralliez-les à la belle cause qui nous anime, celle d’un village aux valeurs patrimoniales et artistiques que notre société tente de servir au mieux.

Jean-Manuel Gabert, président


Actualités de l’association

• À partir du 15 Mars 2019 et jusqu’au 8 Septembre 2019, vous pourrez découvrir une exposition des oeuvres de Georges Dorignac (1879 - 1925), peintre et dessinateur dont Rodin disait « Dorignac sculpte ses dessins ». Il résida à Montmartre lors de sa 1ère venue dans la capitale.
 
La conférence sur Hector Berlioz du lundi 4 février 2019 est reportée à la rentrée de Septembre 2019.
 
• N’oubliez pas de vous procurer le livre sur l’histoire du 12 rue Cortot qui s’intitule Aux origines du Musée de Montmartre de Rosimond à Utrillo, de l’écrivain historien Rodolphe Trouilleux.
 
• Nous vous rappelons que chaque membre de la Société d’Histoire et d’Archéologie le Vieux Montmartre, à jour de sa cotisation, a le droit de visiter gratuitement les collections et expositions du musée sur présentation de sa carte à jour.



MARDI 9 AVRIL À 18H30

Sur les pas de Chateaubriand, quelque part en Italie !

Une conférence d’Anne Lefol

« Aujourd’hui, 5 janvier 1804, je suis parti de Naples à sept heures du matin. Le soleil est dégagé des nuages du Levant, mais la tête du Vésuve est toujours dans le brouillard… C’est un désert enfumé où les laves, jetées comme des scories de forge, présentent sur un fond noir leur écume blanchâtre… Je commence à gravir le volcan. Les nuages s’entrouvrent : je découvre Portici, Capri, Ischia, la mer parsemée de voiles blanches et la côte du golfe de Naples, bordée d’orangers : c’est le Paradis vu de l’Enfer ! Me voilà au haut du Vésuve, écrivant, assis à la bouche du volcan, prêt à descendre au fond du cratère. La couleur du gouffre est celle d’un charbon éteint. Mais la Nature sait répandre des grâces : la lave est pleine d’azur, d’outremer, de jaune et d’orangé… »

Ainsi s’exprime François-René de Chateaubriand dans Les mémoires d’Outre-tombe, pages sublimes où l’on sent passer, comme dans un drame antique, la puissance fatale de notre destinée. Pour cette soirée, Chateaubriand sera accompagné de Stendhal, Musset et Pline le Jeune.

Salle Poulbot - Musée de Montmartre

12 rue Cortot, Paris 18ième
• Sur réservation
• 6 € pour les adhérents
• 12 € pour le public extérieur




JEUDI 18 AVRIL À 19 HEURES

L’âme du vin, le goût des mots

Lecture-dégustation, le Clos Montmartre

Au coeur d’un caveau aussi authentique qu’inattendu, laissez-vous griser par les mots de Baudelaire, Colette, Philippe Delerm, Émile Zola, Charles Monselet, Omar Khayam, Jean Cevenol, Bernard Dimey… arrosés de crus mythiques du Clos Montmartre.

Animation littéraire : Simone Hérault - Récit vinicole : Eric Sureau Réalisation : Compagnie Lire Autrement

Mairie du 18e arrondissement
1 Place Jules Joffrin, Paris 18e
Sur réservation directement auprès de la compagnie Lire Autrement
 
• par téléphone (messagerie) au : 01 45 26 36 10
• par mail : jacques-pagniez@wanadoo.fr
• Le nombre de places est limité à 25. Il n’y aura pas de billetterie sur place ; les billets seront adressés par voie postale à réception de votre message ; le règlement devra se faire sous 48 h par chèque à l’ordre de Jacques Pagniez et adressé à : Jacques Pagniez LIRE AUTREMENT, 24 rue Saint Vincent de Paul 75010-Paris.
• 14 € pour tous



LUNDI 13 MAI À 13H45

L’Hôtel de Beauvais

Une visite guidée par Isabelle Duchange

Au coeur du Marais, l’hôtel de Beauvais est un chef d’oeuvre de l’architecture du XVII e siècle à l’histoire insolite. Restauré il y a quelques années après des décennies de mauvais traitements et d’abandon, il abrite maintenant la Cour Administrative d’Appel de Paris.

Notre visite vous mènera dans des lieux habituellement fermés au public : la cour de l’hôtel, le grand escalier, l’escalier elliptique menant à la chapelle, la grande salle d’Audience ainsi que le cellier gothique que l’Abbaye de Chaalis possédait dans sa maison parisienne.

Rendez-vous à 13H45 précises, 68 rue François Miron, Paris 4 e, devant l’hôtel (métro Saint Paul ligne 1)

• Sur réservation
• Groupe limité à 20 personnes
• Contrôle Vigipirate : ne pas oublier sa CNI
• 6 € pour les adhérents
• 12 € pour le public extérieur



MARDI 14 MAI À 17 HEURES

Remise du prix Mac Orlan

par la Fondation Mac Orlan. Dans les jardins de Bel Air, Musée de Montmartre

Pierre Mac Orlan (1882-1970)
Écrivain, journaliste, essayiste et auteur de chansons, il est une figure incontournable du milieu littéraire et artistique du XXe siècle. Ce bourlingueur, “poète de l’aventure” et créateur du “fantastique social” est l’auteur d’une oeuvre riche et diversifiée, nourrie de ses expériences vécues. Ses romans, Quai des brumes, la Bandera, Marguerite de la nuit, adaptés au cinéma, lui offrent une belle notoriété.

Pendant 20 ans, il siégera à l’Académie Goncourt aux côtés de ses amis Francis Carco et Roland Dorgelès. De Montmartre à Saint Cyr-sur-Morin, Pierre Mac Orlan débarque sur la Butte en 1899, espérant devenir peintre. Il connaît rapidement la misère et vagabonde avec Max Jacob, Guillaume Apollinaire, André Salmon et Picasso, rencontrés au Lapin Agile. C’est aussi dans ce lieu mythique qu’il tombe amoureux de Marguerite, la fille de Berthe compagne de Frédé, patron du cabaret.

Montmartre restera son port d’attache jusqu’en 1910, date à laquelle il écrit ses premiers contes qui seront publiés. Aux beaux jours, la bohème montmartroise aime se retrouver à Saint-Cyr–sur-Morin. Berthe y possède une maison qu’elle cède à Frédé. Prévoyante, elle acquiert en viager une fermette pour le jeune couple Pierre et Marguerite qui se sont unis en 1913. C’est en 1924 qu’ils s’y installent définitivement jusqu’à leurs derniers jours.

Le prix Mac Orlan
Le 27 juin 1970, Pierre Mac Orlan disparaît sept ans après son épouse. Quelques semaines auparavant, il avait légué par voie testamentaire, sa maison et ses droits d’auteur à la commune de Saint-Cyr-sur-Morin. Il désirait qu’un prix littéraire portant son nom soit attribué chaque année. Ce prix récompense un ouvrage, roman, de langue française, proche de son univers.

Musée de Montmartre
12 rue Cortot, Paris 18e, Jardins Bel Air

• Sur réservation
• Gratuit



MARDI 4 JUIN À 18 HEURES

Mots en fête sur un air d’accordéon

Spectacle littéraire et musical de la compagnie LIRE AUTREMENT

Avec Simone Herault et Alexandre Lachaux accompagnés à l’accordéon par Frédéric Foret, soliste et accompagnateur de Marion Cotillard dans le film La Môme.

Qu’ils soient souriants ou libertins, drôles ou poétiques, frondeurs ou tendres, les mots se transforment en plaisirs partagés lorsqu’ils naissent sous la plume d’Alphonse Allais, Raymond Queneau, Jacques Prévert, Jean de la Fontaine, Francis Blanche, Raymond Devos, Victor Hugo… et sont agrémentés d’airs d’accordéon de toujours.

Musée de Montmartre
12 rue Cortot, Paris 18e, Jardins du musée
 
• Sur réservation
• 10 € pour tous



MARDI 11 JUIN À 14 HEURES

Le quartier de la Nouvelle France

Promenade guidée de Madame Mazure

Le quartier de la Nouvelle France se développe dans la seconde moitié du XVIIIe siècle au nord de l’ancienne muraille (grands boulevards), entre celui de la chaussée d’Antin et la rue du faubourg Poissonnière, un temps appelée Chaussée de la Nouvelle France.

De nouvelles voies sont tracées dans une zone auparavant occupée par des jardins et vergers et des hôtels particuliers dont certains subsistent, tel l’hôtel d’Augny devenu mairie du 9 e arrondissement. Le siècle suivant verra la construction en 1811 de la salle du Conservatoire de Musique et de Déclamation ; de nombreux maréchaux d’empire résident dans la Nouvelle France.

Le quartier prend son aspect actuel dans le second quart du XIXe siècle avec la réalisation des “cités” (Bergère, Rougement, Trévise), voies privées qui nous sont parvenues, mais aussi d’hôtels particuliers comme l’hôtel Bony, construit en 1826 et sauvé en 1999 par une restauration fidèle. Epargné par les travaux du Second Empire, ce quartier compris entre les grands boulevards et la rue Lafayette reste un bon exemple d’architecture pré-haussmanienne.

Rendez-vous à 14H précises, dans la cour de la mairie du 9 e arrondissement 6 rue Drouot (métro Richelieu-Drouot)

• Sur réservation
• Groupe limité à 22 personnes.
• 6 € pour les adhérents
• 12 € pour le public extérieur



MARDI 27 MARS à 13H30

Le Collège des Bernardins

Une visite guidée de Sandra Benoist-Chappot

À l’occasion de la récente rénovation du Collège des Bernardins, cette promenade thématique permet de découvrir une facette méconnue du Quartier Latin : en effet sept siècles et demi après sa fondation, cet édifice exceptionnel du 13e siècle a retrouvé son aspect d’origine, témoignage unique à Paris de l’art cistercien. Pour débuter la visite de ce lieu sacré, nous partirons sur les pas de ces écoliers, à la recherche de ce Paris médiéval disparu, les anciennes abbayes Saint-Victor et Sainte-Geneviève, les anciens collèges en partie transformés, puis les vestiges de l’enceinte de Philippe Auguste et enfin à travers les ruelles escarpées parcourues autrefois par la Bièvre qui nous mèneront vers la Place Maubert, lieu célèbre autrefois pour ses exécutions et ses foires renommées.

Rendez-vous Place Maubert,
à l’angle de la rue Monge et du Boulevard Saint-Germain à 14 h précises. Durée de la visite : 1h30.
 
Sur réservation (25 personnes maximum)
• 6 € pour les adhérents
• 12 € pour le public extérieur
• 3 € (indispensable) : location d’un audiophone



  Société d’Histoire et d’Archéologie des IX° et XVIII° arrondissements de Paris « Le Vieux Montmartre »                                                             Mentions légales & Crédits