Otto Freundlich, 1878-1943

La révélation de l'abstraction

Prolongation jusqu’au 31 janvier 2021

Le Musée de Montmartre consacre une importante exposition à l’un des premiers grands créateurs de l’art non-figuratif, le peintre et sculpteur allemand Otto Freundlich (1878-1943). Celui qui, engagé dans le combat politique et la lutte pour un art nouveau, a vu en 1937 sa sculpture Grande tête(1912) figurer en couverture du catalogue de l’exposition itinérante « Entartete Kunst » et son œuvre en partie détruit, fut l’un des pionniers de l’abstraction.

Organisée en partenariat avec le musée de Pontoise, dépositaire depuis 1968 du fonds d’atelier de l’artiste, et la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre où seront présentés deux de ses vitraux, l’exposition réunit près de 80 œuvres –sculptures, peintures, vitraux, mosaïques, œuvres graphiques. S’ajoutent à cet ensemble unique une sélection de documents, écrits et lettres d’artistes amis… témoignages capitaux du quotidien du peintre. Animé d’un profond humanisme, il a, tout au long de sa vie, recherché dans sa peinture la spiritualité à travers la fusion de la couleur et de la forme en créant à l’aide de lignes, de demi-ogives, et de couleurs vives une sorte de cyclone qui donnerait naissance à un monde meilleur. Sa vie autant que sa réflexion esthétique ont donné à son œuvre une dimension morale et politique qui contribua à la diffusion de l'abstraction.

Cette exposition monographique est la première dans un musée parisien depuis 1969. Elle est aussi l’occasion de publier un catalogue approfondissant nos connaissances sur Otto Freundlich avec des essais d'éminents conservateurs, historiens de l'art et spécialistes de l’époque. Construite selon un parcours chronologique et narratif en huit sections, l’exposition permet de découvrir l’évolution de l’œuvre du peintre sculpteur et met notamment en lumière comment, par ses recherches et la multiplicité de sa création artistique, Freundlich a joué un rôle précurseur dans la conception de l’art moderne et abstrait.


 

Actualités des collections du Vieux Montmartre

Les collections hors les murs

- Paris
Art Capital, Grand Palais
du 12 au 16 février 2020.
La réunion des 4 salons historiques du Grand Palais met cette année à l’honneur l’un de ses anciens exposants, Maurice Utrillo, et avec lui le Musée de Montmartre et les collections du Vieux Montmartre.
Prêt de 26 œuvres et de documents d’archives.

- Vienne (Autriche)
Into the night : Cabarets & Clubs in Modern Art, Belvedere
du 14 février au 1er juin 2020.
Après Londres, l’écrin somptueux qu’est le Belvedere de Vienne accueille cette exposition qui explore l’histoire des cabarets, cafés et clubs dans l’art moderne à travers le monde, de Londres à New York, Paris, Mexico, Berlin, Vienne et Ibadan. 200 œuvres et des reconstitutions d’espaces d’avant-garde.
Prêt d'œuvres autour du cabaret du Chat Noir.

- Espagne (itinérante)
Toulouse-Lautrec y el espiritu de Montmartre, Caixa Forum

Riche de son succès à Madrid et Séville, l'exposition évènement organisée par la Caixa passera par Séville et Palma en 2020, avant de clôturer son tour d'Espagne à Saragosse en 2021. Prêts notamment de zincs du théâtre d'ombres du Chat Noir, mais aussi d'affiches d'Abel-Truchet, de Chéret, ...


A la lumière de Renoir

de Michèle Dassas

Préface de Jean-Marie Rouart de l'Académie Française.
Après l'avoir rencontrée dans le dernier Bulletin du Vieux Montmartre, découvrez l'histoire de cette femme au destin exceptionnel. Élève, muse, amie, complice : voici ce que fut Jeanne Baudot pour Renoir pendant plus de vingt-six ans. Elle vouait au maître une admiration sans borne que la passion commune pour la nature et ses beautés exacerbait. Que de moments précieux et joyeux partagèrent-ils ! Dès son plus jeune âge, évoluant au cœur de la sphère privilégiée d’intellectuels, d’artistes et de collectionneurs parisiens de la Belle Époque, cousine de Paul Gallimard, amie des petites Manet, de Degas, Mallarmé, Maillol, Maurice Denis, Valéry et de tant d’autres, Jeanne ne pouvait que succomber à l’appel de l’Art. La peinture l’ensorcela.

À la lumière de Renoir tente de percer le secret de cette folle passion aux vertus rédemptrices. «Grâce à la peinture, j’ai éprouvé dans ma vie des émotions et des joies esthétiques qui m’élevèrent dans le royaume de la Beauté pure et m’immunisèrent contre tant d’atteintes terrestres.», dira-t-elle dans ses souvenirs.

A la lumière de Renoir de Michèle Dassas (éditions Ramsay), 2020, 19€


Aux origines du Vieux Montmartre – de Rosimond à Utrillo

de Rodolphe Trouilleux

Fruit de plusieurs années de recherche, l'ouvrage Aux origines du Musée de Montmartre, de Rosimond à Utrillo de Rodolphe Trouilleux, permet de traverser le temps. Des origines à nos jours, voici l'histoire des deux maisons - ou plutôt trois - qui composent aujourd'hui le Musée et le siège historique de la Société Le Vieux Montmartre.

On y découvre que Claude Delarose dit Rosimond, illustre comédien - successeur de Molière dans tous ses rôles et auteur mystérieux d'un ouvrage de piété, séjourna dans un bâtiment inclus aujourd'hui dans l'hôtel Demarne, et non pas à côté. 
Le livre évoque aussi les nombreux propriétaires des deux sites et les modifications, multiples, apportées aux deux propriétés. Au tournant du XIXe siècle, la maison, délabrée, abrite des colonies d'artistes, de peintres, de poètes, sous la surveillance d'une concierge de choc, Madame Hourdequin.

Écrivain et historien de Paris, Rodolphe Trouilleux explore depuis plusieurs années le passé de la capitale. Servis par un style allègre et savoureux, ses livres ressuscitent un Paris méconnu et surprenant. Il est notamment l'auteur de Histoires insolites des animaux de Paris, de Montmartre des écrivains et de Paris secret et insolite, qui a rencontré un large succès. Il est sociétaire depuis de nombreuses années au Vieux Montmartre, dont il a même été l'un des administrateurs.

Aux origines du Vieux Montmartre, de Rosimond à Utrillo, de Rodolphe Trouilleux (Bernard Giovanangeli Editeur, en partenariat avec Le Vieux Montmartre), 2019.
En vente à la librairie du Musée de Montmartre ou sur
le site de l'éditeur.


Dans les pas de Toulouse-Lautrec - Nuits de la Belle Epoque

d'Alain Vircondelet

Promenez-vous dans le Paris des années 1900, en compagnie de Toulouse-Lautrec !

Cet ouvrage s'inscrit dans le cadre de l'exposition rétrospective Toulouse-Lautrec, résolument moderne au Grand Palais (du 9 octobre 2019 au 27 janvier 2020).

Ce "beau livre" est richement illustré d'œuvres du peintre, mais également de nombreuses illustrations et photos du Montmartre de Toulouse-Lautrec issues des collections du Vieux Montmartre.

Après un avant-propos sur l'esprit de la Belle Epoque, ainsi qu'un essai biographique sur son arrivée à Paris et son départ de Paris en 1901 pour rejoindre Malromé, le château de sa mère en Gironde, le lecteur est invité à suivre Toulouse-Lautrec dans les rues parisiennes.

Principalement situés dans le nord et l'est de Paris, ce sont quarante lieux dont Toulouse-Lautrec était habitué qui nous sont racontés : anecdotes pittoresques, présence de l'artiste, circonstances de sa venue, dessins et peintures qu'il y réalisa.

Alain Vircondelet est le biographe d'Albert Camus, Balthus, Arthur Rimbaud, Marguerite Duras. Ses ouvrages d'art connaissent un grand succès, tel l'ouvrage Grand guide de Venise paru chez Beaux-arts éditions à l'occasion de l'exposition au musée Jacquemart-André sur Canaletto et les maîtres vénitiens. Il vient de faire paraître chez Fayard, une importante biographie sur Dora Maar et Picasso : L'exil est vaste mais c'est l'été et chez Alexandrines, Le Paris de Picasso.

Dans les pas de Toulouse-Lautrec d'Alain Vircondelet (Editions du Signe), 2019.


 

LA GUERRE DES CRAYONS

Histoire d’un fonds exceptionnel

La Société d’Histoire et d’Archéologie « Le Vieux Montmartre », depuis sa fondation en 1886, collabore étroitement avec les écoles élémentaires du 18ème arrondissement. Au printemps 1914, dès le début du conflit, elle prit l’initiative par l’intermédiaire de Monsieur Hutpin, secrétaire de la société savante et instituteur, de lancer un nouveau concours pour les enfants des écoles de la rue Lepic et de la rue Sainte-Isaure. Les jeunes élèves alors âgés de 6 à 13 ans vont ainsi produire plusieurs centaines de dessins et de rédactions entre 1914 et 1918.


La carte de sucre Olivier Perès 1917 (collection Le Vieux Montmartre)

Entrés dans les collections du « Vieux Montmartre » après guerre, 1 300 dessins et 150 rédactions constituent aujourd’hui une précieuse chronique de guerre, unique en son genre, tant par la quantité, la qualité et l'excellent état de conservation. Les écoliers y expriment leur vie quotidienne, leurs sentiments, leur vision pendant les quatre années de ce terrible conflit.


Charles Clerc 15 12 17 Femmes mobilisées (collection Le Vieux Montmartre)

100 ans plus tard, en 2018, nous rendons hommage à ces « Petits soldats de l’arrière » à travers cette collection de dessins à peine dévoilée qui sillonnent la France et l'étranger à travers de nombreuses expositons.


Un coin de Montmartre, Levasseur (collection Le Vieux Montmartre)


Lepic Michel(collection Le Vieux Montmartre)

Ces dessins ont reçu le Label "Centenaire 14/18" : http://centenaire.org/tresors-darchives

 

 
Vous souhaitez acquérir des cartes postales de ces dessins, 7 modèles sont disponibles adressez-nous votre demande par mail à : contact@levieuxmontmartre.com nous vous répondrons rapidement.

 

 

Suivez l'actualité du Vieux Montmartre :

- sur notre page Facebook

- sur Instagram

- en vous inscrivant à notre newsletter :
 

 

  Société d’Histoire et d’Archéologie des IX° et XVIII° arrondissements de Paris « Le Vieux Montmartre »                                                             Mentions légales & Crédits